activités culturelles à Thourotte

Archives et patrimoine

Les Rendez-vous du mardi - un objet, une histoire 

permis de chasseMardi 6 octobre 2020 - 12h30 - médiathèque - Gratuit
Tous les premiers mardis de chaque mois, de 12h30 à 13h30, rejoignez-nous à la médiathèque...
Documents ou objets, sortis pour l’occasion des rayonnages des Archives Municipales, illustreront des pans connus ou méconnus de l'Histoire de notre territoire...
 

Abordons un sujet qui fait polémique mais sur lequel nous resterons neutres, à savoir la chasse, présente sur notre territoire depuis plus longtemps qu’il n’y parait.

 

 

 

 

Soirée Halloween - visite frissons de la ville 

Affiche halloween 2020
 

Possibilité de ne participer qu'à la VISITE FRISSONS.

Dans ce cas : rendez-vous à 22h sur le parking de l'Espace Culturel.

 

 

 

 

 

 

Les Rendez-vous du dimanche - un doc, une histoire 

Ces Traces qui restentDimanche 8 novembre 2020 - 10h - salle Saint-Gobain - Gratuit
Dans le cadre du Mois du film documentaire - en présence du réalisateur

Suite à la projection d'un document audiovisuel, l'archiviste mettra en lumière des faits historiques, locaux, nationaux ou internationaux.
 

 

 

 

 

 

Ces Traces qui restent

France - 2019- documentaire - réalisé par Olivier Fély-Biolet
52 min. - VF - tout public

14 février 1942. Jacques, 15 ans, est arrêté par la Feldgendarmerie à Choisy-au-Bac pour détention d’armes. Il est successivement emprisonné à Compiègne, Amiens et La Santé à Paris. Puis, personne ne sait ce qu’il devient : il disparaît. Jacques ne rentre pas à la Libération. Sa mère, Emilia, recherche sa trace pendant plus de 30 ans, en vain. Elle apprend seulement qu’il a été déporté depuis La Santé vers le camp de concentration d’Hinzert, en Allemagne, le 18 juin 1942. En 2015, Olivier Fély-Biolet s’est plongé dans les archives nationales et internationales, en quête du sort de son cousin. Il découvre son terrible parcours et pourquoi personne ne pouvait savoir ce qu’il était devenu.
L’histoire de sa disparition, comme celles de milliers d’opposants au IIIe Reich, révèle un aspect méconnu du régime de terreur mis en place par Hitler, entre 1941 et 1944 : celui des “prisonniers NN".

Bande annonce