L’importance de la culture d’entreprise

L’inauguration a lieu en juillet 1923. 553 habitants en 1911, 1021 habitants en 1921 : même si elle augmente sensiblement, la seule population thourottoise ne peut fournir suffisamment de main d’œuvre à l’usine. Il faut attirer de nouveaux travailleurs, notamment en ayant recours à l’immigration, qui fait de Thourotte une terre de brassage, notamment entre les cultures polonaise, italienne et portugaise. Il faut loger les nouveaux arrivants : Saint-Gobain construit des maisons, et les loue à ses employés à des prix modiques. Il faut les soigner, ou encore instruire leurs enfants : l’entreprise développe un paternalisme qui marque son époque.  

Le 22 janvier 2001, lors de l’inauguration de la salle de spectacles Saint-Gobain, le maire Patrice Carvalho rappelle l’importance de la culture d’entreprise sur Thourotte : « L’histoire de Saint-Gobain est la nôtre, celle d’une commune marquée par l’industrialisation des années 20 et par son évolution jusqu’à nos jours. Celle d’une ville ouvrière dont le cœur a longtemps battu au rythme de celui de Saint-Gobain mais aussi de luttes sociales, syndicales et politiques. Une ville qui s’est ouverte sur l’extérieur tout en conservant ses racines. Le cinéma Saint-Gobain des années 20 faisait partie d’une culture d’entreprise. Saint-Gobain mettait alors à la disposition de son personnel tout ce qui était nécessaire à une vie sociale : une école, une chapelle, un dispensaire, une coopérative, une boucherie et les moyens permettant aux familles ouvrières de se distraire. Des milliers d’employés et leurs familles ont été ainsi, durant des années, culturellement nourris par Saint-Gobain. »